le chamanisme

Aller en bas

le chamanisme

Message  Kanzite le Sam 13 Juin - 16:54

récuperer sur notre cite a moi et ahouratamos

Définition du Chamanisme


Attention cette définition n'est que ma vision du chamanisme !
Avant tout je dois préciser que le chamanisme n'est pas une religion ! Au contraire, le chamanisme s'accommode de beaucoup de religions à travers le monde : paganisme, christianisme, bouddhisme, islam, etc ... Selon les peuples, leurs religions et leurs croyances, le chamanisme se greffe sur la cosmogonie du peuple où il est présent. Le chamanisme est aussi vieux que l'homme et on en retrouve des traces très anciennes dans l'histoire de l'humanité. Au cours de l'histoire humaine il a intégré dans sa pratique, selon les régions du globe, les nouvelles religions ou courants de pensée qui sont apparus au fur et à mesure des âges. Il est toujours très présent malgré les modifications et les tentatives de destruction par certaines religions ( christianisme surtout ), entre autre en Sibérie, en Amérique du Nord et du Sud, en Océanie et au Tibet. Être chaman est ouvert aussi bien aux hommes qu'aux femmes bien que celles ci aient vu leur nombre diminuer suite à l'influence du christianisme dans beaucoup de peuples où le chamanisme était présent. Mais dans certains peuples d'Amérique du Sud ou d'Océanie, seules les femmes peuvent être chamanes, ce qui compense cette masculinisation globale du chamanisme depuis quelques siècles. Il y a autant de chamanismes que de chamans. On peut néanmoins trouver une constante à travers le monde : l'existence de trois plans d'existence sur lesquels évolue le chaman. Ces trois plans ou mondes sont les suivants : le plan matériel ou humain, les Enfers ( là où reposent les âmes des morts et les bas-esprits comme les larves ) et l'Au-delà ( où se trouvent les Dieux, les haut-esprits comme les esprits protecteurs et parfois selon les cosmogonies les âmes des anciens chamans ou de certains héros de la mythologie locale ). Le chaman est capable grâce à la transe de circuler sur ces trois plans alors que le commun des mortels n'est limité qu'à un seul. Grâce à son initiation le chaman est devenu un Esprit, avec tout ce que cela comporte comme pouvoirs et capacités : voyager dans les 3 mondes, aller y chercher des âmes, dialoguer avec les esprits et les incorporer afin d'obtenir leurs pouvoirs temporairement, voir l'avenir, maîtriser le feu, intercéder auprès des dieux lors d'offrandes ou de sacrifices afin de les apaiser suite à des offenses, rendre les adversaires fous lors d'une guerre, etc... Le chaman est donc avant tout un lien, un intermédiaire, entre son peuple et le monde des esprits et des Dieux. Mais un chaman n'est ni blanc ni noir sauf exceptions. Le chaman est bien souvent à la fois dispensateur de bonnes et de mauvaises choses : à la fois guérisseur pour son peuple et propagateur de maladie chez l'ennemi, exorciste mais aussi capable de faire posséder quelqu'un qui l'aurait offensé. Le chaman est à la fois craint et adoré dans beaucoup de peuples où le chamanisme existe. Adoré pour les soins qu'il prodigue, pour la prévision des chasses et des guerres, mais aussi craint pour ses immenses pouvoirs et l'utilisation qu'il peut en faire contre ceux qu'il considèrerait comme des ennemis.
L'initiation chamanique est une initiation très difficile ponctuée de plusieurs morts et résurrections, de refontes du corps physique et astral et de beaucoup d'épreuves initiatiques très dures, impliquant des souffrances psychiques, et des peurs ( les épreuves ont un caractère dramatique fort afin de forger le caractère du chaman pour que celui ci devienne psychiquement totalement stable et apte à affronter les pires situations ). Beaucoup lors de cette initiation meurent ou finissent fous, à cause de la terreur qu'engendre les épreuves initiatiques, ou lors de certaines épreuves qui ont lieu dans l'Au-delà ou les Enfers, où l'apprenti est alors attaqué par des basses-entités avant de pouvoir atteindre son but. Mais ceux qui passent au travers et s'en sortent deviennent alors capables d'exploiter les immenses pouvoirs qui se trouvent en eux et accèdent au rang d'Esprit ! Être chaman n'est pas de tout repos même après l'initiation ! En effet celui ci lorsqu'il y a offense auprès des dieux intercède auprès d'eux afin de les calmer, et s'ils ne se montrent pas conciliants, le chaman peut alors prendre un ton plus autoritaire envers eux. Si le ton leur parait offensant le chaman peut être tué par les déités ! De même lorsque le chaman part pour les Enfers afin d'aller y chercher l'âme de quelqu'un qui est malade, il prend des risques et doit affronter bien souvent des entités lors de son voyage avant de pouvoir retrouver l'âme. Tout cela fait que le rôle de chaman est à la fois prestigieux mais peu enviable ! Bien souvent d'ailleurs les novices ne sont initiés que contraints et forcés par les dieux ( qui les rendent malades tant qu'ils ne suivent pas l'initiation par exemple ), ou par la tribu qui les choisi arbitrairement ou encore par l'hérédité. Chez certains peuples, laé désignation des candidats par les dieux, les esprits ou les anciens est le seul mode de choix des candidats à l'initiation. Chez d'autres peuples par contre la candidature volontaire existe, mais elle est souvent bien moins considérée, et les futurs chamans auront bien souvent moins de pouvoir et donc moins de prestige que ceux qui ont été désignés "volontaires d'office". Le chaman a bien souvent un ou plusieurs esprits protecteurs ( souvent des esprits animaux ou parfois les âmes d'anciens chamans ) et dans certaines cultures il a en plus des esprits auxiliaires qui l'aident à accomplir sa tâche. Le chaman est capable d'incorporer ces esprits afin d'utiliser leurs pouvoirs. Mais attention ce n'est pas de la vulgaire possession. Le possédé est contraint à la possession par l'esprit qui entre en lui alors que le chaman incorpore volontairement et sous son contrôle l'esprit qu'il désire afin de s'en servir, et le fait ressortir de son corps une fois qu'il a terminé sa manipulation. Pour guérir le chaman utilise aussi des objets de pouvoirs tels que des coquillages, des pierres, etc... dont le fonctionnement lui a été enseigné durant son initiation. Pour conclure je dirais seulement que le chaman ne l'est pas à plein temps. En effet en dehors des moments où son peuple a besoin de lui, le chaman mène une vie propre avec une famille, un emploi, des passe-temps, etc ... Le chaman n'endosse son rôle d'intermédiaire entre le monde des esprits et son peuple que lorsque son peuple le lui demande. En dehors de ces moments là le chaman est un membre de la communauté comme les autres. Chez quelques rares peuples, le chaman est chaman a plein temps et ne peut avoir d'autre profession sous peine de perdre ses pouvoirs.

Les Outils utilisés en Chamanisme
Les outils utilisés en chamanisme sont des objets "médecine", c'est-à-dire des objets de pouvoirs, qui permettent de relier la conscience du chaman aux niveaux les plus profonds de potentialité et de créativité qui se trouvent à l'intérieur de lui, et aux forces naturelles et cosmiques, extérieures à lui. Ces outils ne sont que des auxiliaires qui aident le chaman à accéder à sa propre "médecine" personnelle, c'est à dire son propre pouvoir. Les outils du chaman ne sont donc pas que de simples instruments, mais ils sont chacun à la fois l'expression d'un potentiel propre au chaman et un moyen par lequel celui-ci peut utilisé ce potentiel. Le pouvoir de ces outils ne réside pas en eux-même, ils ne sont que des canaux à travers lesquels circule l'énergie vitale accumulée par le chamane pour être dirigée. Le pouvoir de ces objets se trouve en réalité dans le chaman dont ils ne sont qu'une extension.
Les outils sont ici décrits dans l'ordre alphabétique et non dans leur ordre d'importance.

Autel :
En chamanisme l'autel est très simple : il s'agit d'une simple étoffe sur laquelle on pose les outils, les instruments, les pierres et les cristaux. L'autel est un lieu de concentration, c'est-à-dire une parcelle d'espace sacré où se rejoignent le domaine du visible et de l'invisible. Les chamans traditionnels établissent leur autel sur le sol et s'assoient devant en position de demi-lotus ( c'est-à-dire les jambes croisées mais sans que les pieds reposent tous deux sur les cuisses ). Cette position étant inconfortable pour la plupart des occidentaux on peut poser l'autel sur une surface légèrement surélevée ( omme une petite table basse ) devant laquelle on peut s'asseoir. Idéalement l'étoffe devrait être de lin unie ( blanche ou noire ), mais vous pouvez tout aussi bien utiliser un tissu avec des franges décoratives voire même des motifs brodés. Ce qu'il faut avant tout c'est quelque chose qui vous convienne, ici pas de règles strictes, car la sacralité de l'objet est dans l'esprit.

Baguette :
En chamanisme, la baguette symbolise l'axe qui unit les solstices, c'est-à-dire le Pouvoir solaire de la force du "Dieu", masculine et donneuse de vie, et le Pouvoir terrestre de la force de la "Déesse", créatrice et nutritive. La baguette est liée à l'élément Feu, et elle est utilisée pour transmuer l'énergie de cet élément en manifestation physique. Cette baguette est généralement faite dans un morceau de bois vivant ( il ne faut surtout pas de bois mort ) coupé sur un noisetier ou un noyer, et sa longueur doit être de celle qui va de votre coude au bout de vos doigts. Avant de couper ce morceau de bois il vous faut demander son autorisation à l'arbre, mais aussi obtenir de lui une indication sur l'endroit où vous devrez couper. Cela vous évitera que l'esprit de l'arbre ne se retire de la branche avant que vous ne la coupiez, ce qui aurait pour effet de vous laisser couper un bout de bois mort. Cette coupe doit se faire de la façon la plus propre possible, par respect pour l'arbre. Ce morceau de bois une fois coupé, vous devrez retirer une grande partie de l'écorce qui le recouvre, avec soin et amour, avant d'envisager de le sculpter. Certains chamans gravent un serpent enroulé autour de leur baguette, indiquant ainsi le mouvement permanent de circulation et de "spiration" de l'énergie qui va transformer le spirituel en matériel. Ce serpent gravé peut contenir dans sa gueule un cristal pour indiquer la faculté de la baguette à canaliser et diriger l'énergie rayonnante. Ce cristal peut aussi retenir et équilibrer l'énergie qui y est accumulée, et il peut la renvoyer sans distorsion. La baguette sert donc à harmoniser et canaliser l'énergie, ainsi qu'à la diriger selon la volonté du chaman, comme le ferait aujourd'hui un rayon laser. Enfin votre baguette peut être décorée avec des plumes des objets suspendus ou même des clochettes, qui feront un son adoucissant lorsqu'elles seront secouées. Vous pourrez aussi y graver ou peindre des symboles propres à vous, afin de personnaliser encore plus votre baguette et montrer ainsi qu'il s'agit d'une véritable extension de vous.

Bâton parlant :
Cet outil est un bâton qui est utilisé pour permettre de clarifier les pensées, afin qu'elles soient exprimées clairement. La longueur de ce bâton peut aller de 30 cm à celle d'un bâton de randonnée. Cet outil sert de lien unissant le Ciel ( symbole de l'élément Air et du royaume de la pensée ) et la Terre ( symbole de l'élément Terre et de la réalité pratique ).Dans la tradition le bâton parlant circule parmi les personnes lors d'une réunion, et seule la personne qui le tient à le droit de parler. Cet outil nous apprend donc à écouter, et à parler clairement afin que tout le monde puisse comprendre nos idées. Cet outil est aussi un emblème du maître chaman, qui apporte connaissance et sagesse à ceux qui les cherchent.

Bouclier Médecine :
Le bouclier médecine et celui qui sert à protéger le guerrier lors d'une bataille n'ont rien à voir. Le bouclier médecine est un bouclier personnel qui déclare les intentions sacrées et le lien de son propriétaire avec les énergies chamaniques, c'est à dire son pouvoir médecine ou esprit. Ce bouclier est constitué d'une peau d'animal circulaire tendue sur un cercle de bois, sur lequel on attache des plumes, des franges et/ou d'autres choses. Ce bouclier porte des emblèmes spéciaux et des symboles peints qui sont des indicateurs des qualités de son propriétaire et sa quête. Ce bouclier peut comporter la représentation d'un ou plusieurs animaux avec lesquels vous avez une relation particulière, et qui représentent votre pouvoir principal, d'inspiration et de protection. Les couleurs que vous utiliserez pour ces dessins ont leur signification. Votre bouclier médecine peut être fait d'une peau de chamois tendue sur un cercle de bois. Ce bouclier doit être un miroir de vous même, qui reflète ce que vous êtes, et qui exprime les rêves et les désirs que vous voulez réaliser. De cette façon, il sert à vous rappeler votre mission, c'est-à-dire la voie de votre âme, comme vous la ressentez à l'instant présent. Faire vous même votre bouclier médecine, est quelque chose d'important, pour que vous compreniez le chamanisme, parce que cela vous aidera à reconnaître votre propre pouvoir médecine et la façon de l'exprimer. Dans la tradition amérindienne, la vie physique est un "rêve" de notre Moi supérieur, et faire un bouclier médecine est considéré comme un moyen d'entrer en contact avec ce Moi supérieur, afin de "danser le rêve éveillé", c'est-à-dire de mettre dans la réalité matérielle le "rêve" ou l'intention de l'âme, et ainsi accomplir le but de celle-ci. Enfin sachez que le bouclier médecine n'est pas un outil achevé, on peut y rajouter des ornements, le développer, et même le changer, lorsque notre vie évolue, et que notre pouvoir médecine change.

Bourses et sacs de pouvoir :
Les chamans gardent leurs cristaux, leurs pierres, leurs herbes, etc .. dans des bourses facilement transportables, toujours à portée de main, et qui peuvent être transportées dans un sac plus grand. Quelle que soit leur taille ou leur forme, elles sont généralement faites de cuir souple ou de tissu solide. Ces petites bourses sont décorées de franges et de perles, et brodées ou peintes de motifs et symboles qui sont en lien avec le chaman. Des cardons épais ou des lanières de cuir sont généralement attachés au col de la bourse afin d'empêcher que son contenu ne se répande. Les bourses et les sacs du chaman sont en eux-mêmes des objets de pouvoir, puisqu'ils servent à entreposer les objets de pouvoir personnel.
avatar
Kanzite

Messages : 38
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 38
Localisation : Valence d'agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message  Kanzite le Sam 13 Juin - 16:55

Chandelles ou bougies :

Historiquement les bougies ont été un outil symbolique important, et l'allumage des chandelles est un rite simple et très ancien, empreint d'une profonde signification spirituelle. La flamme de la bougie représente la Lumière de la Source de toutes choses, mais aussi notre propre Lumière Intérieure, c'est-à-dire le centre et la source de notre propre Être. C'est aussi le feu protecteur et illuminateur.
Comme préliminaire au travail chamanique on doit allumer une bougie comme s'il s'agissait de notre propre Lumière intérieure. Ce préliminaire indique à notre Moi caché subconscient que l'on opère un changement dans l'activité consciente, qui passe des soucis quotidiens au spirituel. Le fait d'éteindre cette flamme à la fin du travail chamanique indiquant un retour à la réalité quotidienne. La bougie utilisée est habituellement blanche afin de symboliser la pureté d'intention et signifier les pouvoirs de Lumière et de Vie.

Collier :

Le collier n'est pas un outil en soi, le chaman ne le porte qu'à but décoratif, le cercle du collier symbolisant le propre cercle du Soi du chaman, et les perles, les os, les dents, les pierres, et les autres objets qui le garnissent symbolisant les connexions avec ses propres énergies subtiles.

Éventail de plumes :

L'éventail de plumes est utilisé pour diriger la fumée vers soi ou vers d'autres personnes, mais aussi pour la répandre sur des objets médecine. Les Amérindiens utilisent souvent des plumes d'aigles et d'autres oiseaux sacrés, mais les plumes de n'importe quel oiseau local peuvent convenir. Celles-ci sont attachées à une poignée en bois, recouverte de cuir ou de tissu souple, décorée de perles et ornée de symboles propres au chaman.

Flèches de prières :

Les Amérindiens considèrent la flèche au delà de son rôle d'arme de chasse ou de guerre. C'est aussi un instrument spirituel utilisé pour attraper de la nourriture pour l'âme et vaincre les tyrans de l'esprit. La flèche est souvent fabriquée spécialement et personnalisée avec des emblèmes et des symboles des sources du pouvoir du chaman, et elle est utilisée comme une aide à la méditation et comme un foyer focalisant les demandes adressées au Grand Esprit. Pour voir se réaliser un souhait ayant trait à votre élévation spirituelle, une demande écrite précisant ce souhait doit être attachée à la tige de votre flèche. La tige de votre flèche, coupée dans la branche droite d'un arbre représente l'élément Terre et le corps physique, et elle est symbolique de la manifestation. Elle constitue une indication de la force et de l'aptitude de la vie elle-même. Pour assujettir la pointe de la flèche et les plumes directrices, on utilise du cuir vert humide, qui représente l'élément Eau. A mesure que le cuir vert sèche il se resserre pour tenir fermement la pointe et les plumes à la tige. Les Amérindiens taillant les pointes de flèches dans la pierre, ou les faisant à partir de métal amolli par le feu, celle-ci représente donc l'élément feu. Elle rappelle que l'énergie du feu est bonne lorsqu'elle est utilisée sagement, mais aussi qu'elle peut être dangereuse si mal utilisée. Les plumes, quant à elles, dirigent la trajectoire de la flèche à travers l'élément Air, et elles représentent l'esprit. En tant qu'objet sacré, la flèche de prière peut être utilisée lors d'un travail chamanique à l'extérieur pour marquer le centre du cercle de travail. Pour cela, la pointe de la flèche est enfoncée dans le sol, et la flèche devient alors le point de convergence.

Fumigation :

La fumigation permet de purifier un lieu ou des personnes avec de la fumée d'herbes sacrées. Les herbes utilisées pour cela sont la sauge, le cèdre, et la sweetgrass ( Hiérocloé odorante ). Ces herbes peuvent être placées dans un récipient ( du type bol peu profond ou un coquillage ouvert ) où elles peuvent brûler sans créer de dommage, ou bien encore attachées en paquet de la forme d'un bâton que l'on peut tenir et allumer. La fumée des herbes est alors orientée grâce à l'éventail de plumes vers la ( ou les personnes ), ou l'objet à purifier. La fumée de sauge chasse les énergies négatives, et le cèdre attire les énergies positives. la sweetgrass apporte elle une influence sacrée. La personne qui est fumigée attire la fumée vers elle, comme si elle la ramassait avec les mains, d'abord vers le cœur, puis au dessus de la tête, et enfin vers les pieds.

Hochet :

Le hochet est un instrument de musique ancien, utilisé pour créer une atmosphère d'attente dans un processus de changement d'un niveau de réalité à un autre, il est donc tout d'abord un outil de transformation. Le hochet est généralement fait de gourdes séchées ou de cuir vert ( c'est-à-dire brut ), et contient des graines, des haricots, de petits cristaux voire même parfois de petits cristaux ( qui font un cliquetis quand on secoue l'instrument ). La gourde est attachée à un manche, généralement décoré avec des symboles ayant un sens pour le chaman. Le fait de secouer le hochet a une signification importante, car il symbolise le mouvement vibratoire des forces cosmiques qui se diffusent dans toutes les directions, il agit donc comme la "parole" du divin. Le cliquetis qu'émet le hochet détend l'esprit en douceur et diminue l'activité cérébrale, abaissant ainsi la barrière qui se trouve entre la perception du monde matériel et les domaines des réalités spirituelles. En clair il sert de pont entre les mondes ( c'est pour cela que le son du hochet est si agréable aux bébés ). Les secousses répétées du hochet sont un signal pour la conscience, lui permettant de changer de niveau de fréquence. Le hochet peut être utilisé comme préliminaire au tambour ou même à sa place, pour renforcer la percussion. Le bruit du hochet crée une atmosphère apaisante qui permet d'attirer à tous les niveaux les énergies positives et bienfaisantes. Enfin le hochet peut être utilisé comme instrument de diagnostic dans le travail d'extraction curative, et pour localiser les régions de déséquilibre énergétique chez les malades.

Masque :

Le masque chamanique est un moyen pour les potentialités intérieures de s'exprimer, généralement lors d'une danse cérémonielle et chamanique lorsqu'il est nécessaire d'enraciner ces énergies potentielles dans la terre. Le masque peut représenter un animal, un esprit allié, un esprit guide ou un maître pour l'Autre-Monde, et le chaman le porte pour rendre le contact plus puissant. Le masque peut être fait de divers matériaux, et porté en beaucoup d'occasions. Le masque peut être simplifié simplement en le peignant directement sur le visage.

Paquet Médecine :

Il s'agit d'un petit sac que l'on porte autour du cou, ou attaché aux vêtements, et qui contient des objets qui constituent la médecine personnelle du chaman. C'est aussi un moyen de faire des connexions, et de mettre en harmonie le chaman avec d'autres niveaux énergétiques. Les objets contenus dans ce paquet médecine représentent les quatre règnes ( minéral, végétal, animal et humain ), et peuvent contenir des images ou des symboles de totems personnels ou de clans. Ces objets peuvent être des cristaux, des pierres, des plantes, des feuilles, de l'écorce, des morceaux de fourrure, des dents, des plumes, des griffes, des cheveux, voire même un échantillon de sang.

Pendule :

Le pendule a été utilisé comme instrument de diagnostic pendant des milliers d'années par les chamans de nombreuses cultures. Il est constitué d'un petit poids ( un cristal, une pierre ou une pièce de bois par exemple ) suspendu à une ficelle, une petite chaînette ou à un fil mince. Le fil doit être tenu entre le pouce et l'index, 7 à 8 cm au dessus du poids. Selon votre propre code que vous établirez avec votre pendule, la réponse positive, négative ou neutre sera donnée par un mouvement circulaire dextrogyre ou sénestrogyre, ou par une oscillation verticale ou horizontale. Le pendule est un moyen de communication entre le conscient et le subconscient, et il permet de converser avec notre Moi caché. C'est donc un moyen de découvrir des choses qui ne pourraient être atteintes facilement avec les capacités limitées de notre mental conscient. Le pendule peut donc être utilisé pour évaluer l'état de quelqu'un, localiser les régions de dysfonctionnement et de dysharmonie, déterminer un régime bénéfique, indiquer les zones de déséquilibre de l'aura ou des chakras, etc... Le pendule peut aussi être employé comme outil de divination pour localiser les sources d'eau et les gisements de minerais.

Plume :

La plume possède la même structure que les fibres de l'aura humaine. Elle peut être utilisée par le chaman pour agiter de l'air vers une direction définie, ou pour aplanir les fibres auriques. La plume est donc régulièrement utilisée comme instrument curatif. En effet, nos fibres auriques peuvent s'emmêler comme nos cheveux. Un chaman habile va alors pouvoir utiliser sa plume pour peigner les fibres auriques et les démêler, et les disposer dans l'alignement adéquat.

Pot à fumigation :

Il s'agit tout simplement du récipient dans lequel les herbes pourront être mises à brûler sans danger. Pour cet usage un pot peu profond en terre, un petit bol en céramique, ou un coquillage ouvert conviendront parfaitement.

Sifflet :

Il sert à demander de l'aide aux énergies supérieures, de la part des alliés et des guides du chaman dans le monde spirituel. Les Amérindiens faisaient leurs sifflets dans des os d'aigles, et les chamans européens faisaient les leurs dans des os de dindon.

Attention : il manque dans cette page la fiche sur le costume, la pipe sacrée et le tambour. Ces trois outils ont chacun droit à une page entière dans ce grimoire.


[b]Le Costume du Chaman

En plus des outils classiques, le chaman possède un costume particulier à chaque peuple. Le costume chamanique est à la fois une hiérophanie et une cosmographie religieuse. Il révèle une présence sacrée, ainsi que des symboles cosmiques et des itinéraires métapsychiques. Le costume est donc un microcosme religieux, et l'emplacement préférentiel des esprits que le chaman s'adjoint. Il constitue à lui tout seul un système symbolique complet et il est imprégné par la consécration d'énergies spirituelles et d'esprits. Le fait de revêtir son costume amène donc le chaman à passer du monde profane au monde spirituel. Le costume peut être porté à même la peau en été, ou par dessus une chemise en hiver. Certains peuples n'ont pas de costume particulier, comme les Esquimaux chez qui le chaman pratique quasiment nu. Dans tous les cas les chamans ne pratiquent pas dans leur tenue de tous les jours ( c'est-à-dire leur costume profane ). Lorsque le chaman n'utilise pas de costume, les fonctions de celui-ci sont assurées par d'autres objets, comme le bonnet, la ceinture, le tambourin, etc..... Chez certains peuples, le chaman doit trouver où se trouve son futur costume grâce à des rêves ou des visions, puis son clan ira l'acheter aux parents du chaman défunt, que le nouveau chaman doit remplacer. D'autres peuples, sédentaires, après la mort de leur chaman, déposent son costume dans sa maison, alors que d'autres peuples, nomades, le déposent sur sa tombe. Le costume du chaman étant l'emplacement des esprits de celui-ci, il est l'objet de nombreuses craintes et tabous. Par exemple, chez certains peuples, le costume doit être détruit s'il a servi à soigner quelqu'un qui est mort malgré les soins, car cela prouve que le costume est inefficace. Lorsque le costume est usé, un nouveau est créé, et l'ancien est suspendu à un arbre, les esprits du costume le quittent alors pour s'implanter dans le nouveau. Chez les peuples sibériens, ce costume porte de nombreux ornements métalliques ( qui peuvent peser plus de 10 Kg au total ), ce qui rend la danse du chaman encore plus spectaculaire à cause du bruit infernal que font ces ornements lorsqu'ils s'entrechoquent. Ces ornements sont souvent ronds, carrés ou en forme de croissant, et les chamans disent qu'ils servent à les protéger contre les coups des esprits. Certains de ces ornements miment les os du chaman ( surtout sur les bras et les jambes ), d'autres ont la forme de seins féminins, et sont disposés sur la poitrine du chaman afin de symboliser la part de féminité du chaman qui le relie à la Terre Mère, d'autres enfin représentent des animaux et des oiseaux sacrés. Les chamans sibériens ajoutent dans le dos du costume des rubans ou des lanières de cuir qui représentent des serpents et qui aident le chaman lors de ses voyages chamaniques dans les Enfers. Le bonnet ou le casque du chaman sibérien porte souvent lui aussi des franges nombreuses qui symbolisent elles aussi des serpents. Le costume des chamans Amérindiens est beaucoup plus simple, fait de peau et décoré de peintures, de motifs de perles et de broderies représentant des symboles propres au chaman, il porte comme le costume sibérien de nombreuses franges, disposées ici sur les bras et les jambes, ainsi que des plumes et des morceaux de fourrure. La présence d'oiseaux, de chevaux, de serpents et d'os sur le costume du chaman n'est ni le fait du hasard, ni celui d'une quelconque volonté esthétique. Les oiseaux métalliques présents sur le costume sont la en tant que symboles de la capacité du chaman à faire voler son esprit dans les airs, et de pouvoir ainsi voyager jusqu'aux Cieux. Chez beaucoup de peuples, l'esprit du chaman accède aux Cieux en chevauchant un ou plusieurs oiseaux, leur présence sur son costume est alors indispensable pour que l'esprit du chaman puisse voyager jusqu'aux Cieux. Ces figurines d'oiseaux sont donc à la fois un symbole de la nature spirituelle de l'esprit du chaman, mais aussi un moyen d'attirer à lui les esprits des oiseaux afin qu'ils l'aident lors de ses voyages. Chez certains peuples sibériens, ce rôle de psychopompe ( que joue l'oiseau ailleurs ), est joué par le cheval. C'est pourquoi chez ces peuples, ce sont des petits chevaux métalliques qui sont cousus sur le costume ( parfois en plus des oiseaux ), et sculptés sur le bâton du chaman. Les lanières et les rubans présents sur le costume ,et qui symbolisent des serpents ont eux aussi un symbolisme important. Ces serpents sont non seulement un symbole de l'initiation qu'a subie le chaman, mais aussi et surtout un symbole des forces telluriques, le ventre du serpent symbolisant celui de la Terre Mère. Ces serpents présents sur le costume du chaman aident donc celui-ci à voyager à l'intérieur de la terre, jusqu'aux Enfers. Le serpent joue ici un rôle de psychopompe semblable à celui des oiseaux et des chevaux, mais alors que ces derniers aident le chaman à s'envoler vers les Cieux, le serpent l'aide à s'enfoncer vers les Enfers ( pour aller chercher les âmes des malades entre autres ). Enfin les os métalliques sont une réminiscence de l'initiation du chaman, puisque lors de celle-ci, il voit son corps dépouillé de sa chair et de sa peau, c'est-à-dire son squelette. C'est aussi un symbole de la nature hors du commun du chaman, puisque son esprit peut voyager à travers les mondes comme les esprits des morts, les démons et les dieux. Ces os métalliques, en donnant au chaman l'apparence d'un squelette, et donc d'un mort, rappellent que celui-ci est mort pour renaître afin que son esprit soit aussi libre que celui des défunts.
avatar
Kanzite

Messages : 38
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 38
Localisation : Valence d'agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

suite

Message  Kanzite le Sam 13 Juin - 16:55

Le Tambour chamanique

Le tambour est l'instrument chamanique le plus répandu à travers le monde. On le retrouve quelque soit sa forme dans presque tous les chamanismes, qu'ils soient Sibériens, Asiatiques ou Américains. Le tambour est un outil qui utilise la magie de la musique, afin d'aider le chaman sur plusieurs plans lors d'une séance chamanique. La forme la plus courante pour ce tambour est une forme ronde ou ovale, et suffisamment plat pour pouvoir être transporté facilement. La caisse est toujours en bois creusé dans un tronc ou une bûche, et la peau tendue sur cette caisse est souvent aujourd'hui faite de peau de chèvre ou de daim ( faute de bisons autrefois utilisés pour cet usage ) chez les Amérindiens, et de peau de cheval chez les peuples Sibériens. L'arbre qui sert à faire la caisse du tambour n'est pas n'importe quel arbre. Celui-ci est désigné par les esprits au chaman ( lors de rêves ou de visions par exemple ), ou bien on prend un arbre qui a été frappé par la foudre, ou encore un arbre renversé qui pointe ses racines vers le ciel. De par cette élection spirituelle, cet arbre devient un avatar de l'Axis Mundi ( l'Axe du Monde ), ce qui permet au chaman lorsqu'il bat sur le tambour d'accéder à cet Axe sur lequel il peut alors monter jusqu'aux Cieux. Dans certaines tribus sibériennes, la caisse et la peau sont arrosées d'alcool ( de la vodka le plus souvent ) afin "d'animer" le tambour, la caisse racontant alors comment l'arbre dont elle est issue a grandi et a été abattu, et la peau racontant la vie et la mise à mort de l'animal dont elle est issue. Selon les peuples, la décoration du tambour est très variable. Chez les Amérindiens, le dessous du tambour est orné de six bandes de cuir ou tiges de bois tendues en rayons, avec au centre, un lien de cuir ou de tissu qui sert alors de poignée pour tenir le tambour. Le cadre en bois est décoré de symboles, de plumes, et est orné de poignées. La peau peut elle aussi être décorée de dessins d'animaux ou d'autres symboles. Ces dessins sont l'expression du pouvoir médecine personnel du chaman, il doit donc prendre tout son temps avant de décider quel dessin il fera dessus. La baguette du tambour quant à elle est faite d'un mince morceau de bois rembourré à une extrémité avec un matériau doux. Le manche de la baguette peut être décoré de plumes ou de bandes de cuir. Chez les peuples sibériens, des pièces de métal sont suspendues à l'arrière du tambour, ces pièces représentent souvent des armes, des animaux, des esprits, et il y a même parfois des grelots. La caisse et la peau portent souvent, mais pas toujours, des dessins, qui symbolisent le plus souvent le voyage du chaman à travers les mondes, l'Axis Mundi, ainsi que les trois mondes avec des "limites" entre eux. Tous ces symboles peints ou suspendus, font du tambour un microcosme qui contient les trois mondes, ainsi que l'Axis Mundi, et parfois d'autres moyens de passage entre les mondes ( arc en ciels, ponts, etc... ). C'est cela qui rend le tambour indispensable au chaman. Il aide celui ci à accéder au Centre du Monde, il lui permet de voler vers les Cieux, et il permet aussi d'appeler au début de la séance les esprits du chaman et de les retenir temporairement, jusqu'à la fin de celle-ci. Ses battements permettent, quant à eux, au chaman de se connecter au monde spirituel, en provoquant un changement de l'état de conscience de celui-ci, en augmentant son champ de perceptions aux Autres Mondes. C'est le battement du tambour qui synchronise alors celui du coeur, provoquant une harmonisation du rythme de la force vitale du chaman sur celui du cosmos. Les fréquences classiques pour cela sont comprises entre 160 et 220 battements par minute, mais chacun devra trouver sa fréquence propre.

La Pipe Sacrée

La pipe sacrée n'est pas commune à tous les chamanismes, contrairement aux autres outils que j'ai présentés sur ce site, mais typique du chamanisme Sioux, de même que la légende qui l'entoure. Cette légende raconte qu'il y a bien longtemps une belle jeune femme, vêtue de peau de daim blanc, et portant un paquet dans ses bras comme on tient un enfant, est arrivée de l'Ouest. Deux éclaireurs croisèrent son chemin. Le plus jeune, peu au courant des bonnes moeurs, tenta de séduire la jeune femme de force, un nuage s'abattit alors sur eux, et le jeune homme tomba aux pieds de la jeune femme sous forme de squelette. L'autre éclaireur effrayé, tenta de s'enfuir, mais la jeune femme le calma, lui dit qu'elle était la soeur de tous les hommes de son village et qu'il devait annoncer sa venue pour le lendemain. De retour au village il annonça la nouvelle, et le chef décida d'accueillir chaleureusement cette jeune femme. Le lendemain à l'aube la jeune femme apparut venant de l'Ouest, avec son paquet dans les bras. Elle entra dans le tipi du chef, et se présenta comme la soeur de tous, elle dit alors au chef qu'elle avait un cadeau pour eux et défit le paquet. Il y avait dedans une pipe démontée en deux morceaux : le fourneau fait d'une pierre rouge ( de la catlinite plus exactement ) sculptée en forme de bison couché, et le tuyau fait en bois avec des plumes d'aigle accrochées dessus ; ainsi que d'autres objets dont une petite pierre sculptée de sept cercles concentriques. Elle expliqua au chef et à toute la tribu réunie que cette pipe sacrée était un cadeau de Wakan Tanka ( le Grand Esprit ) fait à ce peuple, et qu'ils devaient la garder précautionneusement et ne la fumer pour demander l'aide de Wakan Tanka qu'en cas de nécessité, et qu'elle représentait un symbole de paix important ( c'est ce qui a donné le calumet de la paix chez les Amérindiens ). Elle leur dit qu'à travers la fumée de la pipe leur message parviendrait jusqu'à elle qui le transmettrait alors à Wakan Tanka. Elle instruisit aussi chacun et chacune sur son rôle à jouer dans la tribu, que femmes et hommes étaient aussi importants l'un que l'autre à la survie de tous même si leurs tâches étaient différentes, et que les enfants devaient respect aux adultes, mais que eux aussi devaient être respectés puisqu'ils sont les générations à venir. Elle appris aussi à ce peuple sept rites sacrés dont celui de la tente à sudation( ou Inipi ), et celui de la recherche de visions ( ou Hanbleceya ), qui sont toujours pratiqués chez les sioux d'aujourd'hui. Elle reparti au soleil couchant vers l'Ouest d'où elle était venue, et en quittant le village elle se métamorphosa en une bisonne blanche avant de disparaître à l'horizon. C'est ce qui lui valut son surnom : Femme Bisonne Blanche ; et celui de la pipe : Pipe Petit Bison. Elle dit avant de repartir qu'elle reviendrait sur Terre à la fin des quatre cycles, lorsque le bison qui retient les catastrophes qui menacent le monde s'effondrera, laissant les catastrophes qu'il retenait se déverser sur le monde. Ce bison perd un poil chaque année, et un pied à chaque cycle, et actuellement il ne tient plus que sur un pied, et il est presque chauve....... Cette légende explique le caractère sacré de la pipe chez les sioux qui en possèdent tous une à titre personnel, le chaman en possèdant une supplémentaire, celle qui lui sert lors de ses séances chamaniques. Il arrive que celui qui demande de l'aide au chaman lui offre la pipe qui servira lors de la séance, mais plus fréquemment on offre au chaman du tabac en compensation de son travail. De par le caractère sacré de ces pipes elles sont toutes démontables en deux parties comme la pipe originelle. Pour les séances chamaniques, ou les demandes faites à travers la fumée de la pipe, le tabac utilisé est souvent un mélange de tabac, d'écorce d'aulne rouge, d'écorce de saule, d'armoise et de Sweetgrass ( Hierochloe odorata ) qui sert à adoucir le goût des autres herbes un peu âcres. Ce mélange est appelé tabac indien ou kinnik kinnik. La pipe sioux porte comme la pipe originelle des décorations à base de plumes et de bouts de fourrure.

La pipe lorsqu'elle est fumée porte en elle les cinq éléments et les quatre règnes :
- le fourneau représente l'élément terre et le règne minéral,
- le tuyau représente le règne végétal,
- les plumes et décorations de fourrure représentent le règne animal,
- l'homme qui fume la pipe représente le règne humain, et sa salive représente l'élément Eau, et son souffle l'élément Air,
- le feu dans le fourneau représente l'élément Feu,
- la fumée qui s'échappe de la pie et qui porte à Wakan tanka les prières de son peuple représente l'Ether.
Si vous désirez utiliser une pipe avant de pratiquer une séance chamanique, faites vous même vos mélanges de plantes afin d'avoir un mélange qui convienne a vos goûts, et choisissez vous une pipe en vous fiant à votre intuition si vous n'êtes pas assez manuel pour en faire une vous-même ( qui plus est la catlinite ne se trouve qu'aux USA, et est exploitée dans une carrière dans une réserve sioux par les sioux Minnecojou eux-mêmes ).

Mentors et guides : mise en garde.

Dans le chamanisme et dans la sorcellerie, comme dans d'autres voies ésotériques, il arrive un moment dans notre cheminement où nous avons besoin d'un guide pour continuer à avancer. Mais attention à ne pas suivre n'importe qui, car comme partout il y a la aussi des "charlatans" ( c'est-à-dire des personnes qui prétendent ou qui croient avoir des capacités qu'ils n'ont pas ) ainsi que des gourous de sectes prêts à vous prendre pour des pigeons. Commençons par les "charlatans". Il faut tout d'abord faire la distinction entre les personnes qui mentent sciemment sur leurs capacités afin de se faire passer pour ce qu'elles ne sont pas, et celles qui ont certaines capacités mais dont l'état mental instable les rend dangereux, et leur laisse croire que leurs capacités sont au dessus de ce qu'elles sont réellement. La première catégorie de "charlatans" cherche sciemment à vous arnaquer, ou à se faire passer auprès de vous pour plus avancé qu'ils ne le sont, pour des questions d'argent de prestige, ou d'orgueil. La deuxième catégorie est la plus dangereuse, car ces personnes croient sincèrement ce qu'elles vous disent, et cherche à tout prix à vous amener dans leur propre délire pour se convaincre inconsciemment qu'elles ont raison.
Venons en ensuite aux gourous ou adeptes de sectes qui cherchent à vous embrigader dans leur mouvement, les uns sciemment, les autres inconsciemment. Pour commencer privilégiez le contact réel au contact virtuel via internet. Ensuite méfiez vous de ceux qui vous disent détenir La Vérité, et qui cherchent à vous imposer leurs points de vue, ou leurs croyances, ou vous posent des ultimatum afin que vous adhériez à leur mouvement. Méfiez vous aussi des écoles ou coven qui vous proposent des enseignements à distance ou directs ou encore des stages à des prix prohibitifs ( comme par exemple des week-end pour apprendre la guérison à distance ou encore le magnétisme pour 3000 euros !! ). Le chamanisme comme la sorcellerie sont des traditions orales dont le savoir se transmet de maître ( ou esprit dans le cas du chamanisme ) à apprenti(e) directement. Un mentor sérieux ne peut généralement avoir plus de deux apprentis, à cause de la charge de travail et de suivi qu'implique un mentorat sérieux. La plupart des mentors ou guides qui enseignent leur savoir à de nombreuses personnes ( à travers une école entre autres ) sont des gourous de sectes ou des charlatans (il y a des exceptions mais elles sont rares - ce qui est le propre des exceptions - et votre esprit critique vous permettra de les distinguer aisément des autres).

Quelques conseils pour débuter :

- commencez toujours en solitaire, vous aurez bien le temps de vous intégrer dans un groupe plus tard si vous en ressentez le besoin
- n'hésitez pas à prendre du temps pour lire des livres ou des sites en gardant toujours votre esprit critique, passez toujours ce que vous lisez au crible de votre raison, et de votre critique, si vous "sentez" mal un livre ou un site n'insistez pas et laissez le de coté, temporairement tout au moins, il faut que vous vous sentiez à l'aise avec ce qui est dit pour pouvoir y adhérer pleinement et en apprendre quelque chose.
- sachez enfin que rien ne presse, et qu'une dédication ou un quelconque engagement ne sont nullement nécessaires pour pratiquer, ils ne feront pas de vous un(e) sorcier/sorcière ou un(e) chaman(e), c'est votre volonté, et votre travail personnel qui vous permettront de le devenir. La Voie spirituelle sur laquelle vous vous engagerez peut être est le travail de toute une vie et non un passe temps, prenez votre temps, tout simplement.
avatar
Kanzite

Messages : 38
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 38
Localisation : Valence d'agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

et le dernier chapitre

Message  Kanzite le Sam 13 Juin - 16:56

Règne Végétal :

L'importance des plantes, en tant qu'alliés, chez les Indiens d'Amérique vient de leur mythologie. Dans celle-ci, les plantes ont été le premier enfant issu de l'union du Grand-Père Soleil et de la Grand-Mère Terre. La Terre leur doit beaucoup puisqu'ils absorbent le dioxyde de carbone et rejettent de l'oxygène nécessaire à la vie évoluée que nous connaissons, sans compter leur rôle de nourriture indispensable pour les hommes comme pour les animaux, ainsi que leur importance dans les remèdes phytothérapeutiques. Comme les pierres et les animaux, les plantes sont nos parents, et elles reflètent bien souvent l'endroit où elles se trouvent. Savoir reconnaître un arbre ou une plante est relativement facile avec un bon livre, mais savoir découvrir l'esprit d'une plante ou d'un arbre est une toute autre chose. Auparavant l'arbre était un symbole de connexion entre le monde physique dans lequel s'ancre ses racines, et le monde spirituel (symbolisé par le ciel) vers lequel montent ses branches. Les Druides, tout comme les Vitkis (les Mages Runiques), connaissaient les arbres au sens le plus profond du terme, ils leur parlaient, et leur rendaient un culte en tant qu'intermédiaires avec leurs Dieux. Cette capacité de communication avec les arbres permettait aux Druides et aux Vitkis de faire d'eux des alliés hautement opératifs. Les Chamans ont des relations avec les arbres très proches de celles qu'avaient les Druides et les Vitkis des anciens temps (n'oubliez pas que les traditions Celte et Nordique sont largement dérivées du Chamanisme). L'esprit de l'homme est mobile, mais pas celui de l'arbre, tout du moins pas en temps normal. Si vous arrivez à entrer en communication avec un arbre et à en faire un véritable allié, alors peut être vous accordera-t-il la permission de prendre sur lui un peu de "bois vivant". Si vous coupez une branche sur un arbre, il retirera alors son esprit de celle-ci et vous n'aurez alors que du bois mort. Pour obtenir du bois vivant il vous faut la permission de l'arbre, qui laissera alors un peu de son esprit dans la branche, ce petit bout de son esprit devenant alors "mobile". Le petit bout étant relié à l'esprit global de l'arbre, à travers le bâton, ou la baguette que vous ferez avec cette branche, vous accéderez à la sagesse et à la connaissance de l'arbre, et pourrez travailler avec lui en tant qu'allié. Avant que notre civilisation ne déforeste massivement le continent européen, les Chamans, les Druides et les Vitkis possédaient la connaissance des arbres, et attribuaient à chaque essence d'arbre des propriétés et qualités propres. Celles-ci seront abordées en détail dans une autre page.

Règne Animal :

Les animaux sont la deuxième progéniture issu du mariage du Soleil et de la Terre dans la Mythologie Indienne. Chez les Amérindiens, le règne animal comprend à la fois les animaux réels et les animaux mythiques. Pour eux, les animaux ont une conscience claire de leur place dans le monde ainsi que de leur mission, et l'instinct qui les guide de façon sûre n'est pas perturbé par l'intellect. C'est ce coté intuitif qui fait des animaux de très bons guides. Ils nous permettent de revenir à un comportement plus instinctif, plus près de la nature, dont nous nous sommes éloignés à cause de notre intellect. Pour cela, étudiez le comportement des congénères physiques de vos animaux totems et pouvoirs. Pour la plupart d'entre eux il vous sera quasiment impossible de les étudier dans la nature, mais de nos jours nous avons la chance d'avoir de très bons livres écrits par de nombreux spécialiste pour la plupart des espèces sauvages, ainsi que de nombreux reportages télévisés de très bonne qualité sur certaines chaînes axées sur la nature. Dans ces livres et reportages, cherchez quelle est la fonction écologique de l'animal, ainsi que son comportement et ses caractéristiques, et essayez de les transposer sur l'homme. Comme dans les autres règnes, chaque animal pouvoir a des fonctions et caractéristiques propres qu'il vous faudra connaître pour utiliser chacun au mieux selon les cas rencontrés. Car un allié animal aide non seulement le chaman dans la vie physique (lors des séances chamaniques ou pour affronter certains dangers ou difficultés personnels), mais aussi sur le plan spirituel, à découvrir sa mission pour cette vie. Car vos animaux pouvoirs joueront aussi pour vous un rôle de gardien, veillant sur votre sécurité, mais aussi de médiateur. Car lors d'une séance chamanique vous n'utiliserez pas que votre énergie, vous vous videriez si c'était le cas. Vous devrez puisez l'énergie à une source "inépuisable". Ce transfert d'énergie se faisant sur un plan spirituel, il mettra en jeu votre corps éthérique à travers vos chakras, puis ensuite votre corps physique. Il vous faut bien savoir que l'animal pouvoir ne représente pas un animal mais l'ensemble de l'espèce, d'où sa grande puissance (chacun des animaux de cette espèce nourrissant de son énergie l'égrégore qui constitue l'animal pouvoir). Sachez aussi que ce n'est pas vous qui choisissez un allié animal, c'est toujours lui qui vous choisit (et qui peut aussi vous quitter s'il estime que vous ne le méritez pas). Les alliés animaux communiquent avec nous lors des états de transe et des voyages chamaniques par des images et des sons, là encore comme pour les pierres et les plantes lâchez prise. Les alliés animaux peuvent nous aider de bien des façons : en nous fournissant de l'énergie psychique et physique, en augmentant notre force, en accroissant notre vivacité mentale, voire enfin en nous conférant certains pouvoirs tels celui de guérir par exemple.
avatar
Kanzite

Messages : 38
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 38
Localisation : Valence d'agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le chamanisme

Message  Black~Cat* le Sam 13 Juin - 18:30

J'apprécie vraiment le travail que vous avez faits là. Ce serait plus sympa de détailler ce que vous, vous vivez de 'chamanique', ce quelque chose qui vous attire tellement dans cette voie. Ou ce que le mot chaman évoque pour vous. Je travaille sur ce qui motive les gens et les visions qui émergent de notre inconscient... A l'image de formes-pensées incrustées dans la matière-désir.

Votre dévoué ami Black Cat............................
avatar
Black~Cat*

Messages : 21
Date d'inscription : 08/06/2009
Age : 35
Localisation : Dunkerque

Voir le profil de l'utilisateur http://au-coeur-des-arcanes.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le chamanisme

Message  Kanzite le Dim 14 Juin - 12:58

Alors en fait le chamanisme c'est grace a mon petit ami que j'ai connu sa car il a quelqu'un comment on dit déjà son maître je crois est un chaman il s'apelle "Apache" il est de Guyane et il est venu ici en France pour quelque temps pour suivre une formation enfin de guyane pas vraiment de st laurent du marony dans un carquot en plein mileu d'une foret avec tout sa famille et sa sera lui le chef après son père voila pourquoi je me suis interresse a cela

bisous
avatar
Kanzite

Messages : 38
Date d'inscription : 09/06/2009
Age : 38
Localisation : Valence d'agen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le chamanisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum